Inforum Forum Index

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



 Bonjour Guest 


     
 
que les écolos ne s'enflamment pas trop

 
Post new topic   Reply to topic    Inforum Forum Index -> La politique -> Salon de discussion
Previous topic :: Next topic  
Author Message
philibert le roy


Offline

Joined: 27 Aug 2011
Posts: 1,624
Localisation: RA
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 2 Jun - 10:39 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Poussée des verts : plus parcellaire et médiatique que réelle
  • Publié le 31 mai 2019



Vital Philibert
193 articles Suivre







Allemagne/France/UE – Parce que les partis écologistes français et allemand ont réalisé une performance inattendue dans ces deux pays, il est déjà question d’une véritable révolution et, à la lecture de la presse ou à l’écoute des quelques  experts autorisés à s’exprimer sur les ondes ou les plateaux de télévision, on a parfois la nette impression que le renouveau du paysage européen,  tant attendu, serait enfin arrivé. Or, après une analyse plus affinée des résultats, il semblerait que les choses ne fussent pas aussi simples que prétendu. Certes l’écologie a le vent en poupe mais davantage par rejet des formations historiques que par adhésion à des idéaux qui apparaissent toujours aux yeux d’une forte majorité d’Européens comme irréalistes à court et moyen termes. Le verdict des urnes, lorsqu’il est étudié à la loupe, prouve que les enjeux écologiques demeurent le pré carré des riches et des privilégiés. Il prouve ce que toute personne objective subodorait, en l’occurrence qu’il est vain de  vouloir protéger l’environnement si on ne commence pas par réduire les inégalités. Le résultat des élections au Parlement Européen est la première et réelle conséquence de l’intrusion des réseaux sociaux et du numérique dans la vie en société, avec tous les vices et les injustices qu’elle porte en elle. Prétendre vouloir sauver le planète et se faire livrer sa baguette de pain ou sa pizza à domicile par un chauffeur d’Amazon n’est pas le moindre des paradoxes. Et pourtant, si on comprend bien les discours en vogue depuis quelques jours, ce sont bel et bien ces pollueurs du quotidien qui aspirent sinon au  pouvoir du moins à certaines règles conformes à leur bien être.  Ils n’ont aucun scrupule à prendre l’avion pour aller prêcher leurs belles paroles en Afrique et, au retour, pour demander une augmentation des taxes sur le kérosène. Les réseaux sociaux ont hissé sur le devant et au sommet de la scène des enfants de petits bourgeois qui, et pour cause, ne sont jamais allés à l’école avec des gamins dont les parents se chauffent encore au charbon. Que des dirigeants, à l’instar d’Angela Merkel, se réjouissent de la mobilisation des jeunes pour le climat et ne s’offusquent pas que ces profanes de la révolution décrètent une grève de l’école pour se faire entendre, en dit long sur l’état de décrépitude dans lequel se trouvent nos sociétés. Il est difficile de comprendre comment on peut d’une part investir des milliards d’euros dans l’éducation et la scolarisation et d’autre part accepter que ces deux vecteurs de l’égalité soient légalement boycottés. La chute des partis traditionnels n’est pas due à la montée de mouvements nationalistes trop attachés aux racines chrétiennes de l’Europe mais au dédain de certains dirigeants à l’égard des principes d’égalité de la République. 
Journalistes BCBG et démagogie
Il est grand temps que les journalistes bon chic, bon genre, abandonnent leur plume pour prendre leurs calculettes et se concentrer sur les deux pays qu’ils considèrent comme les fers de lance de la nouvelle Europe, en l’occurrence la France et l’Allemagne. S’ils imaginent que les deux membres fondateurs de l’Union vont pouvoir par un tour de passe-passe démagogique réparer les erreurs du passé, ils se trompent de direction. Les deux territoires comptaient 111 millions d’inscrits sur les listes électorales. La RFA, 64 millions, la France 47 millions. 61,5% des Allemands et 50,95% des Français se sont rendus aux urnes, ce qui signifie que 63,3 millions ont accompli leur devoir civique. 20,45% des Allemands  et 13,47% des Français ont donné leur voix aux écologistes, soit 11,28 millions ce qui correspond à 17,28% des votants et 10% des inscrits. Aussi louable que soit son discours, le camp des écologistes demeure  très minoritaire dans les deux territoires où il hisse son drapeau, insignifiant voire inexistant dans la majorité des pays européens. Aucun des partis écologistes tentant une percée dans les pays d’Europe Centrale n’a présenté de liste aux élections européennes et s’ils ont participé à la compétition c’est par le truchement d’alliances avec des partis qui se prétendent « libéraux et régionalistes» parce qu’ils rêvent que d’une chose : prendre la place des dirigeants en fonction. Le défi auquel sont confrontées les formations historiques aujourd’hui en déroute est celui qui consiste à trancher entre un camp minoritaire qui a bonne presse et un camp majoritaire qui va devoir payer pour une cause à laquelle il n’adhère pas forcément.  Au cours des deux derniers siècles, l’Europe a connu un succession de révolutions industrielles, mais c’est la première fois que la science s’immisce autant dans la politique et comme les scientifiques ne sont plus écoutés objectivement, il est tout à fait normal que le pragmatisme et l’objectivité cèdent le pas à l’utopie et à la démagogie. Les climato-sceptiques sont interdits de séjour sur les plateaux de télévision tout comme les paléontologues et géologues qui s’interrogent toujours sur les causes réelles de la disparition des dinosaures et des mammouths,  ses conséquences sur les écosystèmes et l’extinction de milliers d’espèces animales et végétales qu’elle a provoquée.  
Ecologie et numérique
Si l’Europe prend le tournant de l’écologie sans tenir compte des aspirations profondes de plus de 85% de la population qui ne demandent qu’à consommer davantage, elle s’engagera alors sur une voie périlleuse qui ne va conduire qu’à creuser les inégalités et exacerber les sentiments d’injustice. Parmi les trois pays qui s’apprêtent à envoyer le plus grand nombre de députés, trente trois  au total, on compte, avec neuf parlementaires,  le Royaume-Uni, ce qui signifie, en cas de Brexit dur,  que l’avenir de l’Europe sera entre les mains, non pas de 27 mais seulement de deux de ses membres , la France et l’Allemagne, avec douze députés chacune.  Emmanuel Macron et celle ou celui qui va succéder à Angela Merkel, pourront-ils alors parler d’écologie au service de la démocratie pour reconstruire l’Europe ? Probablement pas car, en observant la carte de l’Europe verte, telle qu’elle s’esquissée dimanche dernier, on constate que ce sont les pays parmi les plus touristiques, à l’instar de la Grèce, de la Slovénie ou de la Croatie qui n’ont élu aucun député vert. L’Italie et le Portugal n’en enverront qu’un à Strasbourg et font de la France une exception qui reste, néanmoins,  à analyser en profondeur car personne ne sait si la victoire de Yannick Jadot est due à un respect profond pour la nature ou à un rejet d’Emmanuel Macron. On peut pencher pour la deuxième hypothèse compte tenu du résultat décevant de la liste soutenue par le président de la République. Les chefs de l’exécutif français et allemand devraient longuement réfléchir avant de se lancer dans une réforme fondée sur le tout écologique. Les Hollandais, par exemple, ne s’interrogent plus mais s’y préparent. Alors qu’ils sont les plus menacés par le réchauffement climatique et la montée des océans, les Verts n’ont pas battu des records le 26 mai et leur liste n’est arrivée qu’en 5ième position avec 10,95% des suffrages. Les Pays-Bas prennent de la hauteur en inventant de nouvelles formes d’habitat et d’urbanisme. Ils deviennent des leaders mondiaux dans la construction de maisons sur pilotis et bientôt de quartiers flottants. A Amsterdam, ce sont ces appartements qui sont les plus demandés par les touristes réservant leur séjour par Airbnb, ce qui prouve que le numérique sait s’adapter lorsqu’il est question d’argent, y compris lorsque le climat est en danger. vjp (Nbre de mots : 1.223)
Back to top
pat


Offline

Joined: 27 Aug 2011
Posts: 30,365
Féminin Balance (23sep-22oct)

PostPosted: Sun 2 Jun - 12:41 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

D’autant que les résultats pour eux, sont moins bons qu’en 2009. Faut-il rappeler le score de 16,28 % de la liste des verts menée par Cohn Bendit ?
Back to top
Minouchette


Online

Joined: 12 Jan 2018
Posts: 5,768
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

PostPosted: Sun 2 Jun - 13:18 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

pat wrote:
D’autant que les résultats pour eux, sont moins bons qu’en 2009. Faut-il rappeler le score de 16,28 % de la liste des verts menée par Cohn Bendit ?


Oui, mais la propagande des journalistes est toujours là
_________________
Pas la peine de me traiter de LREM, je spécifie aussi, que je ne suis ni PS, ni LFI, ni RN!
Back to top
Poly


Offline

Joined: 27 Aug 2011
Posts: 26,690
Féminin

PostPosted: Sun 2 Jun - 16:56 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

De toute façon, les verts ne savent pas plus que les autres comment faire. A part pédaler...
_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Back to top
quoikicause


Offline

Joined: 21 Apr 2018
Posts: 574
Localisation: grand est
Masculin Cancer (21juin-23juil)

PostPosted: Sun 2 Jun - 18:19 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

Tenez, histoire de faire rire ceux qui y croient ! En 1903 à Detroit, fût construit le premier véhicule à moteur électrique. C'était un genre de petite camionnette, qui pouvait atteindre les 80km/h et avait une autonomie de 80 km. On nous fait une publicité pour la Renault Zoé, mais ce véhicule a une autonomie d'environ 300 km selon le constructeur. On peut se demander pourquoi avec la technologie moderne on ne peut pas construire une voiture qui aurait une autonomie de plus de 800 km.

Donc, 116 ans après on a juste réussi à gagner environ 220 km d'autonomie.
Back to top
Isa
Administrateur

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 15,564

PostPosted: Tue 4 Jun - 05:48 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

pat wrote:
D’autant que les résultats pour eux, sont moins bons qu’en 2009. Faut-il rappeler le score de 16,28 % de la liste des verts menée par Cohn Bendit ?


Un feu de paille allumé par des mômes et qqs paumés à la lili ( Mr. Green ), faut être réaliste.
_________________
"La politique de l'autruche, c'est une politique qui court vite, une politique qui fait des gros œufs, c'est tout."
KARADOK
Back to top
Poly


Offline

Joined: 27 Aug 2011
Posts: 26,690
Féminin

PostPosted: Tue 4 Jun - 11:27 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

Isa wrote:

pat wrote:
D’autant que les résultats pour eux, sont moins bons qu’en 2009. Faut-il rappeler le score de 16,28 % de la liste des verts menée par Cohn Bendit ?



Un feu de paille allumé par des mômes et qqs paumés à la lili ( Mr. Green ), faut être réaliste.
tous munis de smartphones bouffeurs d'énergie et de terres rares, de jean's chinetoques venus par containers sur tankers à carburant à foison, et derrière lesquels il faut éternellement passer pour éteindre tout, des lampes à l'ordinateur 
_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Back to top
Isa
Administrateur

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 15,564

PostPosted: Tue 4 Jun - 15:00 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

Poly wrote:
Isa wrote:
pat wrote:
D’autant que les résultats pour eux, sont moins bons qu’en 2009. Faut-il rappeler le score de 16,28 % de la liste des verts menée par Cohn Bendit ?





Un feu de paille allumé par des mômes et qqs paumés à la lili ( Mr. Green ), faut être réaliste.


tous munis de smartphones bouffeurs d'énergie et de terres rares, de jean's chinetoques venus par containers sur tankers à carburant à foison, et derrière lesquels il faut éternellement passer pour éteindre tout, des lampes à l'ordinateur 



Voilà, idéalistes mais pas encore réalistes, des gamins quoi... Mr. Green
_________________
"La politique de l'autruche, c'est une politique qui court vite, une politique qui fait des gros œufs, c'est tout."
KARADOK
Back to top
Poly


Offline

Joined: 27 Aug 2011
Posts: 26,690
Féminin

PostPosted: Wed 5 Jun - 17:23 (2019)    Post subject: que les écolos ne s'enflamment pas trop Reply with quote

Pas très logique. Comme la plupart des écolos politiques, fervents pratiquants du "faites ce que je dis, pas ce que je fais".
Généralement en plus d'une grande inculture, relativement à leurs dadas.
_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Inforum Forum Index -> La politique -> Salon de discussion All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group