Inforum Forum Index

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



 Bonjour Guest 


     
 
Le mépris

 
Post new topic   Reply to topic    Inforum Forum Index -> La politique -> Salon de discussion
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Isa
Administrateur

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 14,856

PostPosted: Thu 13 Jun - 09:26 (2019)    Post subject: Le mépris Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
C'est qd même récurant de trouver Minet méprisant :


"Mépris" et amitiés secrètes : lumière sur le "grand manipulateur" Macron
Publié le 26/04/2019 à 10:30 
 
 
Depuis son élection, Emmanuel Macron semblait avoir été scruté sous tous les angles. Restait un continent inexploré : celui des cercles de pouvoir enchevêtrés qui ont fait sa victoire et que pour certains il active encore. Ils sont détaillés dans le livre "Le grand manipulateur". 
Un grand coup de lampe torche dans un théâtre d’ombres. Après de long mois d’enquête, le journaliste Marc Endeweld, passé par Marianne, dresse dans son livre-enquête Le grand manipulateur, publié ce mercredi 24 avril, une typologie édifiante des réseaux qui ont porté l’ancien ministre de l’Economie au pouvoir et que le chef de l’Etat utilise pour certains encore aujourd’hui, quand il ne s’est pas séparé brutalement d’eux. 
On a méthodiquement comptabilisé les politiques de droite et de gauche qui rejoignaient Emmanuel Macron lors de sa campagne ? Presque un trompe-l’œil pour le journaliste qui révèle l’étourdissante liste des cercles activés dans le même temps, souterrainement, méthodiquement, par celui qui allait devenir le plus jeune des présidents de la Ve République. L’ensemble dessine une fresque d’un étonnant œcuménisme. Il apparaît que dans son ascension, Emmanuel Macron n’a négligé personne : les francs-maçons, les gays, d’autres cercles déjà bien usés qui œuvraient déjà sous Mitterrand, Balladur et Sarkozy... 
LOUVRIER ET MACRON COMPLICES 
La première révélation de ce livre est d’ailleurs la présence de Franck Louvrier, communicant de l’ancien maire de Neuilly, lors de réunions à l’Elysée autour d’Emmanuel Macron dès l’automne 2013. En compagnie d’un aréopage d’autres professionnels de l’opinion et de la communication, celui-ci travaille sur la stratégie de celui qui est alors secrétaire général adjoint de l’Elysée. Macron imagine même l’enrôler dans son aventure présidentielle, dix ans après la victoire de Nicolas Sarkozy. « Devant les autres participants à ces réunions, Louvrier et Macron ne cachent pas leur complicité. Ils se tutoient, tombent dans les bras l’un de l’autre. Alors début 2016, quand le ministre Macron cherche un directeur pour sa future campagne présidentielle, il appelle naturellement Maurice Lévy (patron du groupe Publicis, ndlr) pour débaucher Franck Louvrier, qui dispose de très bons contacts parmi les journalistes politiques. Si l’affaire ne se fait pas à l’époque, on comprend mieux pourquoi Emmanuel Macron a tenté à nouveau en janvier 2019 de convaincre le sarkozyste Louvrier de le rejoindre à l’Elysée », écrit le journaliste. 
Déjà auteur de L’Ambigu Monsieur Macron (Flammarion, 2015), première biographie remarquée de celui que personne n’imaginait un jour accéder à l’Elysée, Marc Endeweld lève au passage le voile sur une partie du storytelling de la campagne présidentielle et en particulier sur un moment-clé. Nous sommes entre les deux tours de la présidentielle, Marine Le Pen est auprès des salariés de l’usine Whirlpool à Amiens. Emmanuel Macron a préféré rencontrer l’intersyndicale. Mais il doit se résoudre à visiter l’usine pour ne pas perdre le match des images. Un moment capté par Yann L’Hénoret dans son documentaire diffusé sur TF1 après la victoire de Macron. On y aperçoit le candidat passer un savon à son équipe de com’ qui ne veut pas le laisser se rendre sur le site. Une « belle mise en scène », selon l’auteur qui a recueilli le témoignage d’un ancien membre de l’équipe qui assure que ce n’est que contraint et forcé que Macron a décidé de rencontrer les Whirlpool car« en fait, au départ, il ne voulait pas se frotter aux ouvriers. Il n’avait pas validé la visite à l’usine ». 
LE MÉPRIS DE MACRON 
 
L’ouvrage s’attarde bien entendu sur « le clan de l’Elysée » dont le fonctionnement plus qu’obscur est apparu au moment de l’affaire Benalla. Il s’intéresse au sulfureux Ludovic Chaker. Mais il dresse aussi un portrait peu flatteur d’Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, « double » du président, selon la définition de Brigitte Macron. Il le dépeint en homme « pétri de certitudes et empreint d’une certaine arrogance ». Un de ses subordonnés raconte au journaliste : « Il a un humour très proche de celui de Macron. Je me souviens que lors d’une réunion, il avait fait un topo et personne n’avait de questions. Il a alors lancé : "Eh oui, quand on est intelligent, c’est l’effet de sidération" ». 
Il raconte enfin le mépris avec lequel Emmanuel Macron peut d’un coup traiter ses plus fervents soutiens. Il prend pour exemple la mésaventure de Jean-Pierre Jouyet, ancien secrétaire général de l’Elysée sous François Hollande. Pièce centrale de la vie politique parisienne, ce proche d’Emmanuel Macron, dont il a propulsé la carrière politique, a été expulsé sans ménagement du premier cercle présidentiel. Du jour au lendemain, ni Alexis Kohler ni le chef de l’Etat ne se sont plus donné la peine de répondre à ses SMS ni à ses mails. L’auteur décrit une scène particulièrement humiliante pour celui qui est aujourd’hui ambassadeur à Londres. En janvier 2018, Jean-Pierre Jouyet est enfin de retour à l’Elysée. Il en profite pour demander des comptes à son ancien ami. Emmanuel Macron feint de n’avoir jamais reçu ses messages. Kohler sert la même version, version que Jouyet est obligé de faire semblant de croire. « Vous me rassurez, je croyais que vous ne vouliez plus me parler », souffle l’énarque. Dans l’ombre, Brigitte Macron s’inquiète, elle qui veille à conserver des liens avec son amie Brigitte Taittinger-Jouyet. « Brigitte n’ignore rien du comportement de son mari à l’égard de son ancien protecteur et le réprouve. Elle estime que ce mépris ouvertement affiché, cette morgue de jeune premier, pourrait lui nuire un jour ou l’autre », écrit le journaliste. Comme si elle n’excluait pas qu’un jour, ces hommes puissants dont le président s’est joué, se retournent contre lui. 
 
 
  
 

_________________
"La politique de l'autruche, c'est une politique qui court vite, une politique qui fait des gros œufs, c'est tout."
KARADOK


Last edited by Isa on Thu 13 Jun - 09:34 (2019); edited 1 time in total
Back to top
Isa
Administrateur

Offline

Joined: 25 Aug 2011
Posts: 14,856

PostPosted: Thu 13 Jun - 09:33 (2019)    Post subject: Le mépris Reply with quote

"L'espion du président", protecteur de Benalla et toujours à l'Elysée

Publié le 24/04/2019 à 13:45 
 
Dans "Le grand manipulateur, les réseaux secrets de Macron", enquête publiée ce 24 avril, le journaliste Marc Endeweld lève le voile, au milieu d’une foule d’autres informations, sur un personnage méconnu et sulfureux de la macronie, Ludovic Chaker, aujourd’hui toujours chargé de mission à la présidence de la République. 
 
Il a échappé à la vigilance des sénateurs, personne n’a même prononcé son nom lors des auditions au Palais du Luxembourg. Mais dans son livre consacré aux réseaux d’Emmanuel Macron, notre ancien collaborateur Marc Endeweld, aujourd’hui journaliste freelance, accorde une place importante à celui qu’il appelle même « l’espion du président ». Ludovic Chaker, 38 ans est un autre « chargé de mission à l’Elysée». Pendant la campagne, il a été le premier salarié d’En Marche, introduit par le conseiller Ismaël Emelien qu’il a rencontré lors d’un déplacement au Caire. Et c’est lui qui propose à toute la bande d’utiliser l’application cryptée Telegram alors peu connue et qui est toujours le moyen de communication préféré de la macronie. C’est également lui qui conseille l’embauche comme garde du corps d’un certain Alexandre Benalla… 
 
DISPARITION DU COFFRE-FORT DE BENALLA 
 
A l’Elysée en juillet 2018, l’un de ses dossiers prioritaires sera justement l’affaire Benalla. En étudiant les fadettes des conseillers du palais, les policiers ont découvert que dans la nuit du 18 au 19 juillet 2018, après la publication de l’article du Monde qui déclenche l’affaire, Alexandre Benalla a certes échangé avec Ismaël Emelien, conseiller aujourd’hui parti de l’Elysée, mais également avec le chargé de mission. Dès le lendemain, c’est lui, Ludovic Chaker « qui va mettre à l’abri des journalistes (mais aussi des enquêteurs dans les jours qui suivent) la compagne de Benalla et leur bébé dans un appartement de l’avenue Foch appartenant à Pascale Jeannin-Perez, une proche d’Alexandre Djouhri. », lit-on. Marc Endeweld signale également que Ludovic Chaker aurait également joué un rôle dans la disparition du coffre-fort de Benalla. Volet sur lequel la justice a décidé de ne pas enquêter... 
 
Ludovic Chaker était et est toujours attaché à Bernard Rogel, le chef d’état-major particulier du président de la République, lui même chargé de faire le lien entre le chef de l’Etat et le chef d’Etat major des armées. Ludovic Chaker est donc « au cœur du cœur du régalien », comme l’explique à l’auteur du livre un haut fonctionnaire de la Défense. Nommer un chargé de mission à cet endroit est, rappelle Marc Endeweld « inédit sous la Ve République ». D’autant que Chaker n’est que militaire réserviste. Selon le mécanisme décrit à Marc Endeweld par un poids lourd du renseignement, Chaker ferait partie « d’un cabinet noir de 6 personnes, dans la continuité de la campagne. » 
 
PROFIL À LA MALOTRU 
 
 
 
Dans les documents internes de la campagne, il se décrit comme un ancien militaire du 44e régiment d’infanterie. Un secret de polichinelle pour les initiés du renseignement : ce régiment permet, lit-on, de rattacher les militaires travaillant pour la DGSE, les services de renseignement extérieur. Chaker aurait donc bien été espion, spécialiste notamment de la Chine oùil a vécu. Sur son C.V., on lit un parcours à la Malotru, le personnage de la série Le Bureau des légendes. Passionné d’art martial chinois, il obtient un diplôme en chinois mandarin à l’Inalco, dit Langues O’. Brillant étudiant, il obtient aussi un master en affaires publiques à Sciences Po Paris. En 2007, il est embauché par le consulat général de France à Shangaï.« Un de ces postes qui servent parfois de couverture », observe dans le livre le journaliste Frank Renaud. Souvent, Chaker disparaît sans que personne ne sache où il s’en va. Ensuite, il fait un passage à la mairie de Joué-Les-Tours, comme directeur de cabinet où il fréquente les proto réseaux macroniens sans que personne ne sache trop de quoi est fait son quotidien. Il travaille toujours à l'Elysée à l'heure actuelle en tant que chargé de mission. 
 

 
 

 
 
"disparition du coffre-fort de Benalla. Volet sur lequel la justice a décidé de ne pas enquêter..." 
 

 
 

 
 
On se demande bien pourquoi ! Pour n'importe qui a droite, la justice se serait acharné comme pour Fillon ou Sarko et tant pis si derrière il n'y rien, comme pour Fillon ou Sarko. 
 
Justice idéologique pourrie, la pire de nos institutions. 
 
 
 
  
 
  

_________________
"La politique de l'autruche, c'est une politique qui court vite, une politique qui fait des gros œufs, c'est tout."
KARADOK
Back to top
Poly


Offline

Joined: 27 Aug 2011
Posts: 25,472
Féminin

PostPosted: Thu 13 Jun - 14:08 (2019)    Post subject: Le mépris Reply with quote

Soazig Quéméner , j'aime bien cette journaliste, elle a bon sens et équilibre.
_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Back to top
Minouchette


Offline

Joined: 12 Jan 2018
Posts: 4,151
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

PostPosted: Thu 13 Jun - 15:42 (2019)    Post subject: Le mépris Reply with quote

Nous avons une justice, vraiment minable! 
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 08:01 (2019)    Post subject: Le mépris

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Inforum Forum Index -> La politique -> Salon de discussion All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group