Inforum Index du Forum

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bonjour Invité 


     
 
zone euro a conservé un rythme de croissance solide

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Minouchette


En ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 2 633
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 27 Sep - 07:52 (2018)    Sujet du message: zone euro a conservé un rythme de croissance solide Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
https://www.lesechos.fr/monde/europe/0302115408503-apres-son-pic-de-croissance-leconomie-de-la-zone-euro-reste-dynamique-2197997.php



Après son pic de croissance, l'économie de la zone euro reste dynamique 
 
https://www.lesechos.fr/monde/europe/0302115408503-apres-son-pic-de-croissance-leconomie-de-la-zone-euro-reste-dynamique-2197997.php 
 
Grâce à la locomotive allemande mais aussi aux Pays-Bas et à la péninsule ibérique, la zone euro a conservé un rythme de croissance solide au deuxième trimestre (+0,4 %), le rythme annuel s'établissant à +2,2 %. Pas de trace de guerre commerciale dans les résultats à ce stade. L'Allemagne mérite le titre de premier de cordée. Elle a affiché au deuxième trimestre une solide croissance de 0,5 %, laissant loin derrière elle, peinant dans la vallée, la France et  l'Italie , les deuxième et troisième économies de la zone euro qui n'ont affiché qu'une croissance de 0,2 %. L'accélération du rythme de l'activité outre-Rhin au printemps (le  chiffre du premier trimestre a été révisé en hausse de 0,3 % à 0,4 %) était plutôt inattendue par les économistes. La consommation publique et privée, nourrie par les hausses de salaires et les créations d'emplois, ainsi que l'investissement se sont révélés de bons moteurs de la croissance. Guerre commerciale gelée
Même divine surprise aux Pays-Bas qui ont vu l'activité bondir de 0,7 % au printemps. En dépit du  climat d'angoisse q ui a régné ces derniers mois à propos d'une guerre commerciale généralisée, ce sont les exportations qui ont largement tiré la croissance néerlandaise. Comme l'a estimé Andreas Rees d'Unicrédit, « l'impact négatif des tarifs douaniers imposés par Donald Trump et des mesures de rétorsion ne pèse que 0,05 % du PIB mondial ».  L'accord conclu fin juillet entre le président de la Commission européenne, Jean Claude Juncker et le président américain Donald Trump pour geler le risque d'une hausse des droits de douane sur les automobiles européennes a aussi évité -jusqu'à nouvel ordre- toute escalade qui serait, elle, pénalisante pour les grands exportateurs de la zone euro.


 
 












 


Croissance de la zone euro boostée
Le Portugal lui poursuit sa résurrection avec une croissance plus qu'honorable de 0,5 % après +0,4 % au premier trimestre, assise sur deux piliers : la reprise du commerce extérieur et de la demande intérieure.
Ces bons élèves ont boosté la croissance de la zone euro qui voit du coup son score trimestriel rehaussé à 0,4 % au deuxième trimestre (au lieu de 0,3 % dans une première estimation) maintenant son rythme du début d'année. Le ralentissement redouté n'a pas eu lieu, ou tout du moins, a été largement contenu.
« La croissance de la zone euro atteint 2,2 % sur les douze derniers mois (contre 2,5 % à la fin du premier trimestre, NDLR). C'est un résultat très satisfaisant compte tenu de la croissance potentielle de la région qui est de 1 %, estime Samy Chaar, chef économiste chez Lombard Odier. L'accélération observée l'année dernière était exceptionnelle et n'était pas durable. »
Le niveau d'activité actuel qui permet de créer des emplois est en revanche durable, selon lui. D'autant plus que la croissance est « saine », composée d'une source domestique dont témoigne la hausse de la consommation et d'une source extérieure qui s'exprime d'autant mieux que jusqu'ici, les risques de guerre commerciale en Europe ne se sont pas matérialisés.
Pérenniser la croissance
Un moyen de pérenniser cette croissance serait d'actionner le levier allemand. « La croissance de l'Allemagne continue de trop reposer sur la demande des autres économies. Quand on est la troisième ou quatrième économie mondiale, on se doit d'être aussi une source de demande importante. C'est la condition pour que la zone euro soit forte », explique Samy Chaar, qui rappelle que  l'excédent courant de l'Allemagne, qui représente l'excès d'épargne des ménages pèse 10 % du PIB.
Un argument partagé par la Chambre de commerce et d'industrie allemande, la DIHK qui appelle à plus d'investissements publics : « La demande intérieure et le boom de la construction continuent de soutenir le marché intérieur. Mais ce n'est pas du tout suffisant dans un environnement international aussi incertain », juge l'institution.

Catherine Chatignoux 
 
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:08 (2018)    Sujet du message: zone euro a conservé un rythme de croissance solide

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com