Inforum Index du Forum

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bonjour Invité 


     
 
La SNCF fait exploser la dette de la France

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Minouchette


En ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 2 633
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 20:04 (2018)    Sujet du message: La SNCF fait exploser la dette de la France Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La SNCF fait exploser la dette de la France 
 
·        Par  Anne de Guigné  
 
  
 
·        Publié le 06/09/2018 à 19:07 
 
·        La requalification en administration de SNCF Réseau, imposée par l'Europe, fait grimper le taux d'endettement public à hauteur de 98,5 % du PIB fin 2017. ·        Si même Eurostat s'y met… Les comptables européens ont un peu plus assombri la rentrée, déjà très noire, d'Emmanuel Macron. À la suite de leurs décisions sur la dette de SNCF Réseau et sur la recapitalisation d'Orano (ex-Areva), l'Insee a dû revoir à la hausse les niveaux de dette et de déficit publics pour 2016 et 2017. Le déficit est désormais plus élevé de 0,1 point, à 3,5 % en 2016 et 2,7 % en 2017. Le niveau de dette sur PIB s'accroît de son côté de 1,6 point en 2016, pour atteindre 98,2 %, et de 1,7 point en 2017, à 98,5 %. ·        L'exécutif est resté placide devant la nouvelle. Il s'agit certes du passé, de chiffres qui concernent essentiellement l'ère Hollande. La forte croissance de la fin 2017 a par ailleurs donné au pays des marges de manœuvre inespérées pour affronter une mauvaise nouvelle sur le volet du déficit. De facto, sa réévaluation de 2,6 % à 2,7 % fin 2017 ne change pas la donne pour Paris, qui reste certes avant-dernier européen, mais dans les clous des traités! Au final, cette dégradation pourrait même paraître salutaire en offrant au gouvernement une base de comparaison plus flatteuse pour les prochains budgets.
Bercy sûr de son bon droit
Mais dans le fond, elle illustre surtout une tendance inquiétante pour la France: l'augmentation récente des frictions entre l'agence de statistique de l'Union européenne, Eurostat, et son correspondant domestique, l'Insee. Des divergences qui fragilisent les anticipations des technos du ministère des Finances et, par ricochet, leur crédibilité. Sur Orano, Bercy, appuyé par l'Insee, était ainsi sûr de son bon droit. Mais «les échanges intervenus entre l'Insee et Eurostat depuis la fin avril n'ont pas permis d'arriver à un diagnostic partagé», pointe l'institut français, qui a dû se ranger à l'avis de son «patron» européen.
Le traitement des pertes de la SNCF surprend également. La France tablait sur un reclassement en 2019, suivant la règle européenne qu'une entreprise qui dépend à plus de 50 % des financements publics doit être requalifiée en administration et sa dette intégrée aux comptes de l'État. Selon les comptes du groupe, les recettes de SNCF Réseau - qui proviennent des péages payés par les opérateurs - représentaient 52 % de l'ensemble des revenus du groupe en 2017. Las, «Eurostat a encouragé l'ensemble des pays européens à plutôt retenir des hypothèses hautes quant au calcul de la consommation de capital fixe», ou la dépense d'investissement, indique l'Insee.
Citation:
Cette dégradation va donner du grain à moudre à ceux qui, à la Commission européenne, estiment que la France de Macron renoue avec ses vieux démons


Cette nouvelle modalité a immédiatement fait basculer la part des recettes marchandes sous la barre des 50 % des revenus dès 2016. D'où la nécessité pour l'État de reprendre la dette de la SNCF à partir de cette année-là. Avec, au final, la dégradation du ratio français de dette sur PIB qui a atteint, fin 2017, le chiffre astronomique de 98,5 %.
«Cela nous renforce dans notre objectif de faire baisser la dette», commente-t-on à Bercy. Bruno Le Maire a bien sûr à cœur de ne pas devenir le ministre des 100 % de dette, une étiquette difficile à porter quand on vient de la droite. Sur le papier, grâce à la faiblesse des taux d'intérêt, le gouvernement devrait éviter, du moins à court terme, de franchir ce palier essentiellement symbolique, car sans conséquence économique particulière. Reste que cette dégradation va donner du grain à moudre à ceux qui, à la Commission européenne, estiment que la France de Macron renoue avec ses vieux démons. Objectifs de finances publiques sur le quinquennat envoyés en avril revus à la baisse, ambitions très modestes en termes d'économies structurelles dans le cadre du budget 2019… La passe d'armes entre Paris et Bruxelles ne fait peut-être que commencer…
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/06/20002-20180906ARTFIG00285-la-…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:12 (2018)    Sujet du message: La SNCF fait exploser la dette de la France

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com