Inforum Index du Forum

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bonjour Invité 


     
 
L'Insee confirme le ralentissement de la croissance pour l'année 2018

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Minouchette


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 1 871
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 20:19 (2018)    Sujet du message: L'Insee confirme le ralentissement de la croissance pour l'année 2018 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'Insee confirme le ralentissement de la croissance pour l'année 2018 INFOGRAPHIES - Les incertitudes se multiplient : prix du baril de pétrole, euro fort, tensions protectionnistes… Plus de doute possible: la croissance tricolore est bien en train de ralentir. Après la Banque de France, l'Insee a confirmé ce mardi la tendance. Dans sa note de conjoncture de mi-année, l'institut dévoile sa première estimation pour 2018. À 1,7 %, contre 1,8 % pour la Banque de France, elle apparaît nettement inférieure au dernier pronostic du gouvernement. Dans le programme de stabilité, envoyé en avril à Bruxelles, Bercy déclarait en effet viser une croissance de 2 % pour 2018. Ce décalage, s'il se confirme, compliquera l'exécution du budget 2018 et le respect des objectifs affichés de déficit public.
» LIRE AUSSI - SNCF, Air France: les grèves ont coûté «tout au plus» 0,1 point de PIB au premier trimestre
 La croissance a clairement marqué le pas début 2018
L'Insee se refuse toutefois à tout alarmisme. «La croissance française en a encore sous le pied, mais à un rythme inférieur que l'année dernière», a avancé Julien Pouget, le responsable du département de la conjoncture. Le coup de mou français s'inscrit dans un contexte international de multiplication des incertitudes: prix du pétrole, évolution des taux de change, tensions protectionnistes, orientations politiques en Espagne ou en Italie, Brexit… Dans cet environnement, selon les scénarios de l'Insee, la croissance globale de la zone euro, du Royaume-Uni mais aussi du Japon ralentirait en 2018. Seuls les États-Unis, soutenus notamment par la politique expansionniste de Trump, tireraient leur épingle du jeu avec une croissance à 2,8 %, après 2,3 % en 2017.
«La consommation des ménages et l'investissement des entreprises repartiraient»
Frédéric Tallet, chef de la division synthèse conjoncturelle
Dans le détail, après un premier trimestre atone à 0,2 % de croissance, les économistes s'attendent à un redémarrage de l'activité en France en fin d'année. Après un deuxième trimestre à 0,3 % de croissance, la fin de l'année se stabiliserait autour de 0,4 %. Les experts de l'Insee restent prudents sur l'interprétation de ces chiffres en termes de position de l'économie hexagonale dans le cycle économique. Certains indicateurs sont en effet contradictoires. Alors que les tensions dans les chaînes de production témoignent d'une forme de surchauffe, la relative modération des salaires laisse plutôt entendre que la France a encore de beaux jours devant elle. » LIRE AUSSI - Pourquoi le chômage a stagné en 2017

Au moins, pour la fin de l'année, le chemin semble balisé. «La consommation des ménages et l'investissement des entreprises repartiraient», a décrypté Frédéric Tallet, le chef de la division synthèse conjoncturelle. Avec toutefois un point d'attention sur la prise de conscience par les ménages des mesures fiscales favorables (baisse de la taxe d'habitation pour 80 % des ménages, deuxième vague de baisse des cotisations salariales) qui les attend. Théoriquement, ces mesures, qui vont jouer sur le pouvoir d'achat, devraient se traduire par une hausse de la consommation. Sous réserve des effets psychologiques.
» LIRE AUSSI - La France a-t-elle atteint son maximum de croissance?

Le chômage en baisse
Côté entreprise, les prévisions de l'Insee apparaissent rassurantes. Les statisticiens tablent sur le maintien d'un investissement soutenu (+ 3,1 % après + 4,4 % en 2017). «Les tensions sur l'appareil de production ainsi que la revalorisation d'un point du taux du CICE expliqueraient la poursuite de cette hausse malgré le léger ralentissement de l'activité», détaillent les experts de l'Insee.
Dans cet environnement, les créations d'emploi continueraient à croître mais à un rythme moins soutenu qu'en 2017. Au total, l'emploi progresserait de 183.000 sur l'année, après les 340.000 en 2017. Le taux de chômage continuerait alors de baisser, à un rythme toutefois plus modéré. Il atteindrait 8,8 % à la fin de l'année, après 9 % fin 2017 et 10 % fin 2016.

 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:38 (2018)    Sujet du message: L'Insee confirme le ralentissement de la croissance pour l'année 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com