Inforum Index du Forum

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bonjour Invité 
 



     
Centenaire de la disparition de Debussy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> Musique -> Classique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Poly


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 24 108
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 19:19 (2018)    Sujet du message: Centenaire de la disparition de Debussy Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
https://fr.news.yahoo.com/patrimoine-claude-debussy-à-saint-germain-laye-10…


Citation:
En moins de dix minutes, il a révolutionné l'histoire de la musique. Ce fut une révolution douce, sans tapage, portée par un orchestre léger (celui d'une symphonie de Mozart) mais une révolution puissante et durable qui ébranla le XXe siècle à venir. C'était à Paris, le 22 décembre 1894, quand fut créé le « Prélude à l'après-midi d'un faune » de Debussy. Le compositeur a voulu suggérer les désirs et les rêves d'un faune, la langoureuse volupté du poème de Stéphane Mallarmé.
« La musique moderne s'éveille à L'Après-midi d'un faune », dira Pierre Boulez. Sans crier gare, Debussy a repensé la façon de traiter une idée musicale, de la développer, d'entendre l'orchestre, d'en considérer les alliages instrumentaux : s'éloigner définitivement du modèle de la symphonie ou de la sonate, de se soustraire aux règles qui régissaient l'architecture musicale depuis plus d'un siècle.
Huit ans plus tard, à l'Opéra-Comique, il bouleverse aussi l'art lyrique avec « Pelléas et Mélisande », opéra qui donne l'impression de davantage parler que chanter et ne peut que décevoir les amateurs de grands airs héroïques pour ténor. « Les personnages de ce drame tâchent de chanter comme des personnes naturelles et non pas dans une langue arbitraire faite de traditions surannées », écrira-t-il. « C'est là d'où vient le reproche qu'on fait à mon soi-disant parti pris de déclamation monotone, où jamais rien n'apparaît de mélodique... » Il n'empêche, un siècle après, l'effet « Pelléas » résonne encore dans l'opéra contemporain.

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/week-end/culture/musiques/0301504768999-debussy-lib…


Ecoutez Pelleas, et vous tomberez sous le charme...
De plus, c'est à Debussy que l'on doit d'avoir sorti de l'oubli  (et souvent sauvé les partitions)  la musique baroque.
Alors merci, cher Claude !
Wink
_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Revenir en haut
Poly


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 24 108
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 19:39 (2018)    Sujet du message: Centenaire de la disparition de Debussy Répondre en citant

https://www.youtube.com/watch?v=wlQRUIWiXxA

et les paroles (elle est anglaise Mr. Green )

http://www.intratext.com/IXT/FRA0242/_P8.HT
M
_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Revenir en haut
ffaure


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2018
Messages: 24
Localisation: Paris
Masculin Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 20:45 (2018)    Sujet du message: Centenaire de la disparition de Debussy Répondre en citant

Coucou, Debussy est un compositeur que j’aime beaucoup. Il fait d’ailleurs partie de la petite poignée de musiciens français à avoir connu le succès sur le plan international. Sinon, j’aime aussi beaucoup Erik Satie et Léo Delibes. Pour revenir au sujet, Clair de Lune est ma composition préférée. Bonne fin de journée !
Revenir en haut
Poly


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 24 108
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 23:17 (2018)    Sujet du message: Centenaire de la disparition de Debussy Répondre en citant

Si vous dites ça à un de mes amis baroqueux, il vous arrachera un oeil !
Rien que pour la période baroque :



Musiciens de la cour de Louis XIII ou/et Louis XIV ou/et Louis XV :

Compositeurs de musique de scène (opéra-ballets…) :

Compositeurs pour clavecin, ou/et orgue :
Orgue

Clavecin

Orgue et clavecin

Compositeurs pour instruments à cordes :

Compositeurs pour flûte traversière :

Compositeurs languedociens :
Rameau, Couperin, Charpentier, Lully, Gilles, Campra, Boismortier... sont célèbres dans le monde entier.
Et je ne vous mets pas la liste pour les autres siècles, qui m'intéressent moins.

_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:22 (2018)    Sujet du message: Centenaire de la disparition de Debussy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> Musique -> Classique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com