Inforum Index du Forum

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bonjour Invité 


     
 
Carpentras : nuit sous haute tension, quartier des Amandiers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Minouchette


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 1 871
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 23 Mar - 18:47 (2018)    Sujet du message: Carpentras : nuit sous haute tension, quartier des Amandiers Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Carpentras : nuit sous haute tension, quartier des Amandiers
Huit individus de 16 à 24 ans ont été interpellés à la suite de ce qui ressemblerait à une embuscade tendue aux forces de police
Le scénario était apparemment bien préparé et bien rodé quand, dans la nuit de mercredi à jeudi, de 22 h à 2 h du matin, les policiers sont entrés dans le quartier des Amandiers à Carpentras. Tout portait à croire qu'il s'agissait d'une embuscade.
Il est 22 heures quand de multiples appels parviennent au commissariat. Les habitants parlent de coups de feu, de tirs incessants, d'individus qui dégradent les lampadaires. Dans un même temps, les sapeurs-pompiers sont appelés pour des feux de poubelles et de conteneurs. À l'approche des policiers, les attroupements se forment. Des conteneurs incendiés sont renversés dans toutes les rues pénétrantes (Maréchal-Bugeaud, Camus et Maréchal-Juin) du quartier.
Jets de pierre
Des barricades sont dressées à l'aide de barrières de sécurité, de conteneurs et de bordures de béton. Les policiers, à leur arrivée, sont accueillis par des jets de pierres et de blocs de béton et des tirs de mortier d'artifice. Ils repoussent une vingtaine d'individus cagoulés avec des tirs de flashball et ripostent avec des bombes lacrymogènes. Très vite, ils recevront le renfort des forces de police du département. Neuf équipages de police, soit une trentaine d'hommes se regroupent et pénètrent dans le quartier en prenant en tenaille les individus cagoulés. Trois d'entre eux qui tentent de s'enfuir seront rattrapés par les hommes de la Bac (brigade anti-criminalité) d'Avignon et les chiens de l'unité canine d'Avignon. Ce sont les premiers individus interpellés. L'un d'eux menotté parviendra à s'enfuir mais sera "cueilli" le lendemain après-midi devant le commissariat, portant encore les traces du menottage autour des poignets. Dans la foulée, deux autres seront interpellés pris en train de mettre le feu aux poubelles. Un cinquième sera arrêté après avoir tenté d'avertir ses "camarades" en hurlant à bord d'un véhicule. Une heure plus tard, un véhicule avec à bord deux jeunes gens très excités et nerveux sera contrôlé. À l'intérieur, les policiers trouvent une arme, un pistolet automatique à gaz. Les voilà eux aussi interpellés et conduits au commissariat.
Et aussi Ils avaient lancé leur petit drive de la drogue à Noves
Confondus par la vidéosurveillance
Ce n'est que vers 2 h du matin que le calme est rétabli, avec en toile de fond quatre conteneurs incendiés, des détritus répartis un peu partout et quatre lampadaires dégradés et leurs ampoules détruites.
Jeudi après-midi, peu avant 15 h, un Carpentrassien de 21 ans, bien connu des services de police, est rapidement détecté (grâce à un signe particulier) par les policiers et interpellé alors qu'il traîne aux alentours du commissariat... Sur les huit interpellations et placements en garde à vue, six individus, dans le cadre d'une ouverture d'une information judiciaire, devraient être présentés aujourd'hui devant le juge des libertés et de la détention. Les prélèvements effectués sur leurs habits et leurs mains ont en effet révélé des traces d'hydrocarbures et de poudre. Les auteurs ont également été confondus grâce aux bandes de vidéo-surveillance qui les montrent en train de monter les barricades, tirer sur les lampadaires, renverser et mettre le feu aux conteneurs. Ces individus âgés de 16 à 24 ans, qui résident dans le quartier et les environs, sont tous connus des services de police.
Jeudi matin, les agents municipaux terminaient de nettoyer le quartier, et de retirer les amoncellements de détritus dispersés aux quatre coins des Amandiers.
 
Revenir en haut
Poly


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 24 237
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mar - 19:29 (2018)    Sujet du message: Carpentras : nuit sous haute tension, quartier des Amandiers Répondre en citant

Douce France,
Cher pays de mon enfance...

_________________
"J'ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s'ancrer dans de l'immanence complète, de la matérialité."
Emmanuel Micron
Revenir en haut
Minouchette


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 1 871
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 23 Mar - 19:31 (2018)    Sujet du message: Carpentras : nuit sous haute tension, quartier des Amandiers Répondre en citant

Cet après midi sur info, un haut fonctionnaire à la retraite, disait, que nous mélangions toujours Islamistes et Salafistes, qu'il y a des nids de salafistes sur Lunel, région de Toulouse, que c'est là qu'il faudrait agir!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:27 (2018)    Sujet du message: Carpentras : nuit sous haute tension, quartier des Amandiers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com