Inforum Index du Forum

Inforum
forum généraliste, politique, humour, photos et tout ce que vous aimez ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bonjour Invité 
 



     
Amélioration du déficit public : les grosses ficelles comptables et médiatiques du gouvernement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Minouchette


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 1 552
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 19:36 (2018)    Sujet du message: Amélioration du déficit public : les grosses ficelles comptables et médiatiques du gouvernement Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
http://www.atlantico.fr/decryptage/amelioration-deficit-public-grosses-fice…
Abracadabra
Publié le 13 Mars 2018
Amélioration du déficit public : les grosses ficelles comptables et médiatiques du gouvernement
Le budget français est à nouveau dans les clous européens avec un déficit sous la barre des 3% (entre 2.7 et 2.8%). Mais cette bonne nouvelle est bien plus la conséquence de l’amélioration de la croissance, que le fruit d'une véritable politique de réduction de la dépens



Atlantico : Après neuf années de procédure de déficit excessif, la France est parvenue, pour cette année 2017, à présenter un chiffre de 2.7-2.8%; ce qui permettrait une sortie de la dite procédure. Entre astuces comptables et croissance revue à la hausse, quelle part d'efforts de réduction de la dépense publique a été concédée par le gouvernement pour en arriver à un tel chiffre ?
Philippe Crevel : La France devrait sortir enfin de la procédure de déficit excessif. Cette bonne nouvelle est avant tout la conséquence de l’amélioration de la croissance qui a atteint 2 % en 2017. Plus de croissance, c’est plus de recettes fiscales et un peu moins de dépenses sociales, ou du moins une progression moins rapide des dépenses sociales. Le Gouvernement comme le précédent a bénéficié de la baisse des taux d’intérêt. Cette dernière est responsable de la moitié des économies réalisées. Evidemment, la réduction de la charge de la dette est temporaire et conjoncturelle.
Elle est le fruit  de la politique monétaire de la Banque centrale. Depuis 7 ans, les gouvernements font également porter une partie de l’effort sur les collectivités locales en essayant de maîtriser le volume des dotations et des compensations d’impôt. L’enveloppe destinée aux collectivités locales avait atteint au début des années 2010 environ 100 milliards d’euros. Le gouvernement d’Edouard Philippe joue comme bien d’autres au bonneteau en transférant des dépenses et des impôts. Avec l’augmentation de la CSG, la baisse des cotisations sociales, la réintégration du CICE, la suppression de l’ISF, la création de l’IFI, la mise en place du PFU, la hausse des droits indirects sur les tabacs et sur les carburants, nul n’y retrouve son chat. L’année prochaine sera également particulière avec la retenue à la source qui sera une source de gains et de pertes.
Structurellement parlant, quels sont été les principales sources de réduction du déficit public pour cette année 2017 ? Le gouvernement peut-il réellement en revendiquer la "paternité" ?
Ce retour à un déficit inférieur à 3 % du PIB est le produit des hausses d’impôt engagées depuis 2010 et de la croissance retrouvée. Le Gouvernement actuel en est responsable que par le fait qu’il ne soit pas engagé dans un plan de relance. Mais, force est de constater que la France est encore bien loin de la moyenne de la zone euro. Le déficit moyen est de 0,9 % du PIB. L’Allemagne a de son côté dégagé un excédent de 0,9 % du PIB et l’Italie fait mieux que nous avec un déficit de 1,7 % du PIB.
Le résultat de la France a été savamment orchestré par le Gouvernement d’Edouard Philippe. En effet, l’audit réalisé durant l’été soulignait que la précédente majorité avait engagé de nombreuses dépenses sans les financer. Le déficit avait été alors réévalué. Or, l’équipe au pouvoir n’ignorait pas que la conjoncture économique était porteuse. Elle était pleinement consciente que le résultat budgétaire irait en s’améliorant. Elle a donc surjoué la dégradation pour bénéficier médiatiquement de l’amélioration.
Revenir en haut
pat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 28 854
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 23:54 (2018)    Sujet du message: Amélioration du déficit public : les grosses ficelles comptables et médiatiques du gouvernement Répondre en citant

A suivre, n’oublions pas que Macron a été « élevé » aux seins de Hollande, Sapin etc. Grands falsificateurs des chiffres
Revenir en haut
Minouchette


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 1 552
Localisation: Provence
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 08:43 (2018)    Sujet du message: Amélioration du déficit public : les grosses ficelles comptables et médiatiques du gouvernement Répondre en citant

pat a écrit:
A suivre, n’oublions pas que Macron a été « élevé » aux seins de Hollande, Sapin etc. Grands falsificateurs des chiffres


Et oui! mais que certains journalistes rentrent dans leurs jeux, est surprenant! car nous ne voyons pas trop de contestations!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:10 (2018)    Sujet du message: Amélioration du déficit public : les grosses ficelles comptables et médiatiques du gouvernement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Inforum Index du Forum -> La politique -> Salon de discussion Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com